Un smartphone dans le décor

Un smartphone qui se recharge ne sert à rien. Il repose bêtement sur un coin de table en attendant d’être à nouveau un objet utile. Mais grâce à la recharge à induction, il pourrait s’enoblir, même en restant immobile : c’est ce que propose Spira, une œuvre d’Alice Robbiani, étudiante en design interactif à l’École cantonale d’art de Lausanne en Suisse.

 

 

 
Le dispositif artistique transforme un iPhone en œuvre animée, le temps de faire le plein d’électicité. Il suffit de l’insérer dans un étui spécial, équipé d’un aimant, et de le déposer au centre d’un panneau métallique.

 

Une œuvre d'art d'Alice Robbiani, étudiante en design interactif à Lausanne utilise le temps nécessaire à sa recharge à induction.

Une œuvre d’art d’Alice Robbiani, étudiante en design interactif à Lausanne utilise le temps nécessaire à la recharge à induction d’un iPhone.

 

Celui-ci révèle une forme géométrique, réalisée avec une peinture chromatique : elle change d’apparence selon que le smartphone est posé ou non sur le panneau, sous l’action de la chaleur dégagée par le circuit électrique d’induction.

 

Une œuvre d'art d'Alice Robbiani, étudiante en design interactif à Lausanne, intègre un iPhone et son fond d'écran dans un décor mouvant, pendant le temps nécessaire à sa recharge.

L’iPhone et son fond d’écran dans un décor mouvant, pendant le temps nécessaire à sa recharge.

 

En même temps que cette variation visuelle, le smartphone entame sa recharge, et l’application affiche un fond d’écran qui vient s’insérer dans l’image de fond. Une dizaine de boules de couleurs figurent très clairement où en est la recharge. Et si vous renversez l’appareil, le dessin d’une horloge analogique s’affiche, égrénant les minutes. Une horloge dont le cadran s’étend au delà du téléphone, sur le panneau métallique.

Une très belle réussite visuelle et un bel esprit d’innovation qui dépassent ce qu’on attend d’un projet d’étudiant, et qui pourraient justifier une production commerciale.

 

 

 
Remonter à la source :

L’œuvre d’art d’Alice Robbiani

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *