Une maison positive franco-italienne

Le solar Decathlon est une compétition lancée aux USA, qui oppose des équipes d’étudiants ingénieurs et architectes, à la recherche du nouveau Graal : la maison à énergie positive, qui produit au moins autant d’énergie qu’elle n’en consomme, et recourt au solaire pour produire son électricité.

Les étudiants doivent contruire une maison de 70 m² n’utilisant que le soleil comme source d’énergie. Chaque maison est soumise à une série de 10 tests qui permettent à un jury d’évaluer l’architecture, les performances énergétiques, le maintien du confort, la qualité des échanges que chaque équipe entretient avec le public accueilli pendant des visites organisées… Le projet lauréat est celui qui accumule, comme dans un décathlon olympique, le maximum de points.

Les contraintes pour les étudiants sont nombreuses :

- le gabarit imposé est de 20 x 20m au sol ; 6m de hauteur (ce qui permet 2 niveaux) ; 10 x 10m en haut
- l’emprise au sol ne doit pas dépasser 150m²
- la surface habitable doit être comprise entre 45 et 70m²
- le prototype doit être monté en 11 jours à Madrid
- la puissance photovoltaïque installée est de 10kW maximum
- le sol ne peut pas être creusé pour les fondations
- la température doit être maintenue en permanence entre 23°C et 25°C
- l’humidité relative dans l’air doit être maintenue à une valeur comprise entre 40% et 55%
- des niveaux de performances sont également requis dans les domaines de l’acoustique, de la qualité lumineuse et de la qualité de l’air

La France et l’Italie se sont invitées dans la compétition avec un projet porté par l’École Nationale Supérieure d’Architecture Paris-Malaquais et la Polytechnique de Bari (pour l’architecture et le design de la structure), l’Université de Ferrara (pour les panneaux solaires) et l’École des Ponts ParisTech (pour l’ingénierie).

 

 

Des entreprises des deux pays apportent également leurs compétences : SNBR (construction), Elioth, IOSIS group (spécialiste des projets « verts »), STMicroelectronics (électricité et réseaux), Fagioli (logistique), et GTSConsulting (financement et coaching).

Le projet franco-italien Astonyshine

Le projet franco-italien Astonyshine

Le chantier a commencé le 20 février. Jusqu’en mars, le travail passe par une préfabrication du prototype. Dès le mois d’avril, les équipes passeront au montage et aux tests, pour commencer le démontage, le remontage et la présentation du prototype sur le site de Madrid en juin.

Le solar Decathlon est organisé depuis 2002 par le Département de l’Energie américain, et se tient les années impaires. L’Europe a organisé sa propre édition, en alternance avec l’événement américain. Elle prépare celle de septembre 2012 qui se tiendra à Madrid. La France a proposé d’accueillir l’édition 2014.

 


Solar Decathlon, la France candidate pour 2014… par developpement-durable

 
Remonter à la source :

Astonyshine, l’Equipe Franco-Italienne pour le Solar décathlon 2012 à Madrid

 

En savoir plus :

Un autre projet français porté avec la région Rhône-Alpes est en lice. Nous vous le décrirons dans un prochain article.

 

Votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>