Le Japon accélère sur l’énergie verte

Une centrale solaire de 70 MW entrera en service d’ici l’été 2012 sur l’île de Kyushu au sud du Japon. Sa production pourrait représenter 40 % de la production d’électricité photovoltaïque sur l’archipel.

Kagoshima Nanatsujima Mega-Solar Power Plant

Kagoshima Nanatsujima Mega-Solar Power Plant

La « Kagoshima Nanatsujima Mega-Solar Power Plant », construite par le géant de l’électronique nippon Kyocera, est une tentative de réponse à la crise énergétique que vivent les Japonais depuis le désastre de Fukushima.

Pour cette usine de près de 300 000 panneaux solaires, l’investissement nécessaire dépasse les 300 millions de dollars. Ils seront posés sur la mer, à l’entrée du port de la ville, formant un rectangle aussi vaste que 30 terrains de football.

Depuis le tsunami du 11 mars 2011, l’arrêt du programme nucléaire qui permettait jusqu’alors de répondre à un tiers de la demande domestique d’électricité, pose de sérieux problèmes à l’économie nippone, qui doit développer à marche forcée des solutions alternatives.

Une ferme éolienne est également prévue au large de Fukushima à l’horizon 2016, pour une production attendue de 12 MW. Mais ce projet, mené par le groupe Marubeni Corporation n’en est encore qu’au stade expérimental.

Le gouvernement japonais a prévu des encouragements pour ce type d’investissement. Les producteurs d’électricité qui utilisent des énergies renouvelables se verront proposer à partir de juillet 2012 des tarifs d’achat garantis sur le long terme, afin de s’assurer leur rentabilité.

 

 

 

 
Remonter à la source :

Communiqué de presse

 

 

Votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>