Diminuer l’éclairage inutile au bureau

Les économies d’énergie dans les bureaux, cela commence par éteindre les lumières le week-end ou le soir en partant ! Il n’est pas rare de voir des étages entiers éclairés et déserts en dehors des heures ouvrées.

Il peut s’agir d’un oubli, mais dans certains cas, il s’agit simplement d’un employé zélé qui fait des heures supplémentaires, et qui a dû actionner l’interrupteur pour tout un open space, même s’il est tout seul. Il y a là un gisement d’économies à réaliser.

C’est l’objectif poursuivi par une société japonaise qui diffuse des tubes LED, à installer à la place des néons habituellement utilisés sur les plateaux de travail. En soi, la technologie LED est déjà économique. Un tube néon classique T8 consomme de 50 à 60 W, contre 18 W pour le NetLED. De plus, il n’éclaire pas dans toutes les directions, mais seulement vers le bas.

Les tubes LED sont contrôlés par une appli iPad ou iPhone

Les tubes LED sont contrôlés par une appli iPad ou iPhone

Mais là où cette solution va plus loin, c’est que chaque liminaire dispose de 10 niveaux de luminosité, de zéro à 577 lux. Et grâce a un réseau WIFI sans fil, contrôlé à partir d’un ordinateur, chaque tube peut être télécommandé indépendamment. Et cela sans réaliser de câblage ou de travaux d’électricité.

Notre travailleur solitaire venu terminer un dossier le week-end pourra donc par exemple régler l’éclairage de son open space à 20 % de la luminosité, à l’exception des lampes au-dessus de son bureau, qu’il pourra pousser au maximum.

Grâce à un logiciel, ou via une application iPhone et iPad, un responsable peut ainsi contrôler zone par zone l’ensemble des sources lumineuses d’un immeuble, afin d’obtenir des diminutions de consommation allant jusqu’à 90 %, selon le constructeur.

Il pourra pour cela prendre en compte les horaires de travail, par exemple en diminuant la luminosité pendant l’heure du déjeuner. Il peut également réduire l’éclairage d’une partie inoccupée des locaux, ou les zones proches des fenêtres, naturellement baignées par la lumière du jour.

Cette innovation à un prix, qu’il faut comparer avec les gains réalisables sur la facture d’électricité. Là où un tube LED classique vaut 50 $, les tubes NetLED sont commercialisés entre 180 et 250 $, à quoi il faut ajouter un serveur informatique dédié qui peut gérer jusqu’à 100 unités, pour près de 800 $. Les tubes sont garantis deux ans, et devraient atteindre sans problèmes les 40 000 heures de fonctionnement.

 

 

 
Remonter à la source :
NetLED

Votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>