Les serveurs chaufferont les villes

Dalkia, une filiale de Veolia Environnement et d’EDF, va construire un nouveau réseau de chauffage urbain à Val d’Europe, à proximité du parc Euro Disney. Il sera alimenté par la chaleur émise par un centre informatique (data center) de 10 000 m2, propriété d’un établissement bancaire installé sur le site.

L’eau à 55 °C qui circulera dans les canalisations du réseau pourra assurer la production de chauffage et d’eau chaude pour 600 000 m2 de bâtiments.

Plusieurs échangeurs thermiques seront installés pour une puissance totale de 7,8 MW. A terme, ce réseau de chaleur fournira 26.000 MWh par an.

Réseau de chauffage urbain à Val d'Europe

Projet de réseau de chauffage urbain à Val d'Europe

 

Un data center de 10 000 m2 consomme autant d’électricité qu’une ville de 50 000 habitants ! Récupérer cette énergie habituellement perdue peut être fait sans aucun impact sur l’environnement. C’est donc une technologie verte, mais également compétitive : un contrat de 25 ans avec la société bancaire prévoit que Dalkia rachète à bas prix la chaleur récupérée. Les abonnés, à 8 centimes d’euros le kWh, paient moins cher qu’avec un abonnement EDF individuel.

Enfin, cette énergie évite la contruction d’un site de production classique, et permet l’économie d’un volume annuel d’émissions de CO2 de plus de 5 400 tonnes.

Il existe une centaine de data centers en France, qui pourraient être autant de sources d’énergie verte.

 

 

 

Remonter à la source :

Dalkia

0 commentaire

Trackbacks/Pingbacks

  1. Les serveurs chaufferont les villes | Le groupe EDF | Scoop.it - [...] Les serveurs chaufferont les villes [...]

Votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>