L’auto-partage électrique à Nice et à Paris

Deux villes françaises font figure de pionnières mondiales en inventant l’auto-partage 100% électrique. L’ouverture du service parisien le 1er décembre sera la plus grande expérience de ce type menée de part le monde. Si le succès populaire est au rendez-vous, la formule pourrait bien changer la physionomie de nombreuses villes sur la planète et contribuer à les débarrasser des particules fines qui endommagent la santé des citadins.

A Nice, la première ville a avoir lançé le concept au printemps 2011, c’est 30 stations Auto-bleue et 90 véhicules, dont quelques utilitaires, avec l’obligation de ramener la voiture où on l’a prise. Fin 2012, ce seront 210 véhicules et 70 stations. Nice Côte d’Azur s’est depuis associé avec Monaco pour étendre le service.

Depuis cette première expérience, Paris a choisi : ce sera la Bluecar, proposée par le groupe Bolloré, qui cherche à convaincre des qualités de sa technologie de batterie Lithium Métal Polymère, 100% recyclable et d’une durée de vie de l’ordre de 200.000 kilomètres.

La Bluecar Bolloré de l'Autolib' de Paris

La Bluecar Bolloré de l'Autolib' de Paris

L’autonomie est doublée par rapport à une batterie Lithium-Ion plus habituelle : on passe à plus de 200 kilomètres. De quoi pousser jusqu’à Deauville en théorie, mais ce ne sera pas possible : un opérateur vous demandera gentiment de ne pas trop vous éloigner, en appelant directement la voiture. Tous les véhicules sont localisés en temps réel.

Vous avez quand même tout l’Ile de France comme terrain de jeu, avec à terme 2000 voitures disponibles et plus de 1000 stations. Le service ouvre le 1er décembre avec 250 voitures et 250 stations.

Une occasion de vous débarasser de votre voiture individuelle pour éviter les galères de stationnement à Paris et leur cortège de PVs, tout en disposant d’un moyen simple pour transporter des bagages ou des enfants quand le métro ne peut pas convenir.

Pour la ville c’est une aubaine : les 3000 Bluecars prévues à la location en 2014 représentent une réduction du parc privé d’automobiles estimée à 22.500 véhicules, soit autant de places de parking libérées. A comparer avec les 5000 emplacements mobilisés par le service.

Paris a choisi la « trace directe » : vous prenez la voiture où vous voulez et vous la laissez dans autre autre station, comme pour le Vélib’. Des « ambassadeurs » vérifieront discrètement qu’elle est en bon état et répartiront éventuellement les véhicules dans Paris et les 46 communes de banlieue concernées, si nécessaire.

Pour une heure à Paris vous serez facturé 13 €. A Nice, c’est 8 €. Des abonnements sont à chaque fois disponibles, avec des prix diminués. N’oubliez pas de rebrancher votre voiture en arrivant pour arrêter le compteur.

Les véhicules que nous avons testés sont assez proches. Première impression : le silence, et le côté ludique d’une auto-tamponneuse, sans les chocs, heureusement ! A moins que vous oubliiez que vous ne devez pas utiliser votre pied gauche, sous peine de donner de grands coups de freins en cherchant l’embrayage.

 

 

La parisienne est plus haute que la niçoise, et un peu plus bruyante.La finition de la Bluecar n’est pas encore parfaite, mais son autonomie est 2 fois plus importante que pour la Peugeot ion. Ce sont chacune des vraies 4 places, mais leur coffre est de dimension réduite.

La iOn de Peugeot pour l'Auto-bleue de Nice

La iOn de Peugeot pour l'Auto-bleue à Nice

 

Pour Nice, vous vous abonnez sur internet. A Paris, vous devrez trouver une des bulles installées devant les plus grosses stations, où vous serez guidés par un opérateur via une webcam. N’oubliez pas votre carte d’identité, votre permis et votre carte bancaire !

 

 

 

Remonter à la source :

L’Autolib’ à Paris

L’Auto Bleue à Nice

 

0 commentaire

Trackbacks/Pingbacks

  1. L'auto-partage 100% électrique à Nice et à Paris | Le groupe EDF | Scoop.it - [...] L'auto-partage 100% électrique à Nice et à Paris [...]

Votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>