L’eau nettoie mieux avec des ultra-sons

Notre société a besoin d’utiliser d’énormes quantités d’eau pour fonctionner. De l’agriculture à l’industrie, presque toutes les activités humaines ont comme effet de polluer la ressource aquifère pour nettoyer des marchandises ou des outils. Et cela ne date pas d’hier. À titre d’exemple, obtenir une tonne de laine propre suppose de salir 100 tonnes d’eau.

Les besoins de l’industrie se surajoutent, secteur après secteur : abattoirs, usines de fabrication de microprocesseurs, hôpitaux, centrales nucléaires… En Occident, chaque acteur se doit heureusement de retraiter l’eau avant de la rejeter dans la nature. Un coût important pour l’économie, car chaque mètre cube d’eau à purifier coûte en moyenne 10 000 €.

 

Photo CC Flickr jurvetson

Photo CC Flickr jurvetson

 

Ne pas s’en préoccuper coûte également très cher, car les infections peuvent se développer dans les eaux usées. D’ores et déjà, l’agence de santé britannique estime que ce type de pollution, en provoquant des maladies nosocomiales à l’hôpital, coûte près d’un milliard d’euros par an.

Une équipe de scientifiques de l’université de Southampton travaille depuis des années à la mise au point d’une méthode économique et pratique pour générer moins d’eaux usées pour le nettoyage. Leur idée est de rendre l’eau plus efficace pour cette tâche (sans jeu de mots) !

Le professeur Tim Leighton et le docteur Peter Birkin viennent de voir leur travail reconnu. Ils ont obtenu le 10 novembre dernier le prix Brian Mercer Award for Innovation 2011, doté de 250 000 £, de la part de la Royal Society, une des plus vieilles sociétés savantes du monde, qui a compté dans ses rangs Isaac Newton et Charles Darwin.

 

 

Leur technologie repose sur l’utilisation d’ultrasons et la génération de micro-bulles, qui vont chercher la saleté sur la surface à nettoyer de façon « intelligente ». Une méthode potentiellement utilisable en sortie d’un simple robinet, et qui consomme l’énergie d’une ampoule électrique. Et qui pourrait facilement être utilisée à grande échelle, sur des objets volumineux, ce qui n’est pas le cas des solutions à ultrasons actuelles.

Elle est surtout beaucoup moins gourmande en électricité et en eau que les technologies concurrentes, qui recourent à la haute pression. Un débit de deux litres d’eau par minute et une puissance électrique de 200 watts suffiraient pour faire le même travail qu’une buse à haute pression, consommant vingt litres à la minute et 2 kilowatts.

Sans compter que la haute pression utilise souvent de l’eau préalablement chauffée, ce qui n’est pas nécessaire avec cette invention, et qu’elle disperse des aérosols pollués dans l’atmosphère.

L’équipe a déjà commencé à intéresser des investisseurs, qui veulent développer rapidement des solutions pour des clients industriels.

 

 

 

 

Remonter à la source :

Revolutionary ultrasonic nozzle that will change the way water cleans – University of Southampton

 

0 commentaire

Trackbacks/Pingbacks

  1. L'eau nettoie mieux avec des ultra-sons | Le groupe EDF | Scoop.it - [...] L'eau nettoie mieux avec des ultra-sons [...]

Votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>