Auto-partage et mini-voitures

Le cabinet de design londonien Brooks & Bone a fait réflexion que la solution à l’encombrement des villes passait à la fois par l’auto-partage, et également par des voitures plus petites. Non seulement la taille des voitures actuelles est inappropriée dans bien des cas, mais le volume utile est bien trop faible par rapport à l’encombrement du véhicule.

Mini-voitures Brooks et Bone

Mini-voiture Brooks et Bone

Aussi, leur proposition, c’est de créer des voitures cubiques : pas de place perdue à cause d’un museau allongé, ou d’un grand coffre arrière le plus souvent vide. Bien sûr, ce n’est pas l’idéal pour l’aérodynamisme et pour la sécurité, il s’agirait donc uniquement d’un véhicule urbain, se déplaçant à petite vitesse.

La version Citroën du concept

La version Citroën du concept

On retrouve le dénuement à la base des recherches de Coqueline Courrèges, qui proposait dès le milieu des années 2000 de supprimer tout ce qui était inutile dans une voiture, pour en diminuer le poids, et pour  rendre possible utilisation de technologies électriques rapidement. Avec son moteur de 150 kW, sa Zooop pouvait atteindre 180 km/h et une autonomie de 450 km pour 3 personnes à bord !

Courreges Zooop

La Courrèges Zooop

 

 

 

Votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>